Blog

poulallier poussin
31
Mar

Installation de nouveaux poulaillers

IMG_1215Standing in the hot sun in the village of Chuhuda Colony, Ramsiya has a smile on her face.

This woman from the Kol tribe, labeled as « low caste » by the state government, has no land. Mother of 6 children, her income relies solely on seasonal work she and her husband are able to find. They are sometimes employed on others’ farmers, for 150 rupees (2,3 USD) per day. During the dry months they break stones for up to 8 hours per day, for the same salary.

They have no stable income and suffer from a great lack of security.poulallier poussin

When they were presented with the possibility of managing their own chicken coop, the families in Chuhuda Colony (non of whom have any land) were delighted. Rain Drop helped them build the hen houses, trained them and gave them each 18 chicks.

 

We focused on women to take care of the chicks as it serves as an opportunity for social emancipation and economic stability. During the first year into this project, we observed that the 2 pilot farmers were able to earn more than the Indian minimum wage and with significantly less effort.

IMG_1209Realizing the potential of aviculture, several families asked to buy more chicks. The 30 chicken farmers of our 10 project villages formed a group to capitalize their resources.

Rain Drop will continue to support this group throughout the year to stabilize their initiative. We will accompany them in organizing regular meetings and creating solid rules and regulations for the collective management of the group.

 

poussins

Sous le soleil du village de Chuhuda Colony, Ramsiya a le sourire aux lèvres.
Cette femme des tribus Kols, catégorisées par le gouvernement indien de « basse caste » ne possède pas de terre. Les revenus de cette mère de 6 enfants dépendent uniquement du travail saisonnier qu’elle et son mari arrivent à trouver. Parfois ils sont employés sur les terres d’autres agriculteurs pour 150 Rs par jour (2,4 euros) et pendant les mois de sécheresse, ils cassent des pierres jusqu’à 8h par jour pour le même salaire.
Sans aucune source de revenu stable, ils souffrent d’une grande précarité.

poulallier poussin
Lorsque la possibilité de gérer leurs propres poulaillers leur a été présentée, les familles du village de Chuhuda Colony (toutes sans terre) ont été ravies. Rain Drop les a accompagné dans la construction d’un poulailler, les a formé puis leur a donné 18 poussins chacune.

Les femmes prennent grand soin des poussins, qui représentent pour elles une opportunité d’émancipation sociale et de stabilité économique. Nous avons vu à travers l’expérience des deux agriculteurs « pilotes » lors de la première année du projet qu’ils arrivaient à gagner plus que le salaire minimum indien par mois, avec beaucoup moins d’efforts !
Ceci est une source de revenu complémentaire très importante pour les familles.

poulallier

Ayant réalisé ce potentiel, de nombreuses familles ont souhaité acheter plus de poussins. Les 30 entrepreneurs de poulaillers des 10 villages du projet se sont donc réunis en un groupe pour capitaliser leurs ressources.

Rain Drop va continuer à accompagner ce groupe tout au long de l’année pour les aider à se structurer, notamment en organisant des réunions régulières et en établissant des règles de gestion communautaire claires au sein du groupe.

Leave a Reply

You are donating to : Rain Drop

How much would you like to donate?
10 € 20 € 50 €
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
Loading...